Aujourd’hui un article un peu particulier sur les émotions de l’effort, principalement celui de la course à pied, mais je pense que cela fonctionne pour beaucoup de disciplines sportives individuelles.

 

J’ai découvert cet univers en tant que spectatrice, il y a 4 ans. Nous étions à l’arrivée du marathon Nice-Cannes pour accueillir un ami. J’ai été submergée d’émotions lorsque j’ai vu toutes ces personnes se dépassant littéralement pour arriver à la fin de cette course. 42,5km à courir, c’est extrêmement fort. Les plus vaillants n’hésitent pas à prendre par le bras celui qui peine à terminer, épuisé, au delà de ses limites, parce qu’eux même ont connus ces moments. Ils savent.

Et puis les spectateurs sur le bord, applaudissant, criant des encouragements, même à ceux qu’ils ne connaissaient pas. Leurs paroles poussant les coureurs dans les derniers kilometres.

 

En tant que photographe, sur le bord de la course, je regarde les gens, j’observe les gestes, les expressions, j’analyse les émotions et ça résonne très fort en moi. Il se passe vraiment quelque chose ce jour là.

 

Et puis un jour, je me suis retrouvée au bord de la course à crier, à applaudir, à encourager mon mari, puis ses camarades de course. Et j’ai compris.

J’ai compris que mon soutien, ma simple présence à l’arrivée, mes encouragements étaient surement la meilleure ressource qu’il pouvait recevoir. Alors je suis là, le plus souvent possible.

 

Il y a quelques mois, Running06, organisateur de courses à pied m’a proposé de réaliser un reportage sur l’organisation mais également sur ce qui fait la course : les coureurs.

Pas en mode, je shoote tout le monde sur le bord de la route, non. Mais dans le vrai état d’esprit de la course à pied, avec le dépassement de soi, l’entraide, le courage, le partage, la dévotion parce que l’on préfère faire un temps un peu moins bon, mais on emmène son camarade de course que l’on ne connait pas jusqu’au bout. Parce que c’est juste top de voir sa famille après la ligne d’arrivée.

Je l’ai donc fait, une fois. Et j’ai adoré ça. J’ai tellement aimé ça que j’ai recommencé mi-mars, pour l’Urbain Trail de Mougins dans les Alpes Maritimes. 15 km.

15 km de sueur, de foulées cadencées, de « je te lâche pas, on ira jusqu’au bout ensemble », de respect, de sourires, d’arrivée main dans la main, d’accolades, d’embrassades, de checks, de souffrance aussi, de « je suis allée au bout de ma vie », mais aussi 15km de joie et de bonheur.(un clin d’oeil à ce petit garçon qui avait apporté la collation à son papa sur la ligne d’arrivée <3 )

Et vous savez ce que je ne regrette absolument pas ? C’est d’avoir été partenaire de cet événement, parce que ce sont des valeurs que je partage.

Je tiens à remercier Pascal de Running 06, ainsi que toute son équipe.

Je vous invite donc à vivre vous aussi, les émotions de l’effort de ce très chouette Urban Trail de Mougins.

 

 

Vous souhaitez un reportage photo rempli d’émotions et tourné vers l’humain pour votre événement, Expliquez moi votre projet en quelques mots à photographe@angelpion.com ou appelez moi au 0616967429

 

Leave A

Comment