Pourquoi j’ai choisi de ne plus faire de reportage de mariages (ou presque) !

Voilà 8 longues années que je pratique la photographie à titre professionnelle, je me suis aventurée dans le reportage de mariage dès le départ. C’est ce à quoi je me suis testée avant même me lancer, comme beaucoup de photographes pro. C’était comme une espèce de passage obligé inconscient. Tu veux devenir photographe pro, alors tu dois faire de la photo de mariage. D’ailleurs, c’est souvent ce que les gens me demande lorsque j’annonce mon métier : « ha tu fais des mariages ! » sous entendu c’est devenu la normalité de notre métier. Et très souvent ils sont surpris que je leur dises que je fais des portraits et peu de mariage.

En fait, je n’ai rien contre le mariage, je suis mariée depuis presque 20 ans. Ce sont des valeurs auxquelles je crois profondément, si et seulement si, nous sommes sincères l’un envers l’autre. La sincérité, c’est LE mot qui me défini. Et la sincérité n’a rien à voir avec l’authenticité, même si ce mot à longtemps fait partie de mon discours. « Un reportage authentique et spontané » voilà souvent comment je présentais mon approche photographique. Finalement cela ne veut pas dire grand chose et beaucoup de photographes (surtout mood) utilisent ces mêmes mots. Authentique veut surement dire pour eux sans convenance, plus nature, moins stéréotypé.

Bref, ce billet n’avait pas pour but de parler de style, ni d’ambiance, mais plus des mots que l’on peut utiliser et d’une démarche personnelle photographique. J’ai longtemps cherché ce qui me plaisais dans le mariage, et il y a 4 ans j’ai du me rendre à l’évidence que peu de choses me faisait vibrer. Je n’ai aucun intérêt pour la déco, je suis plutôt du genre less is more et graphique, les fleurs je les préfère sur tige dans les champs, mettre une fortune dans une robe pour une journée me dépasse, et souvent je constate que les invités sont plus venus pour manger que par attachement aux mariés et au fait qu’ils s’unissent. Enlevez toutes ces couches externes, il reste le couple, leur amour et les émotions très fortes de la journée. Et un photographe, ce n’est pas un technicien, il n’appuie pas juste sur un bouton et voilà. Nous, photographes, nous aimons profondément les personnes que nous photographions, nous le faisons avec le coeur, et à aucun moment nous ne pouvons mentir. Photographier un événement personnel alors que l’on est pas en adéquation, ce n’est pas du bon travail en perspective.

Je suis ce que l’on appelle une personne emphatique, j’absorbe comme une éponge toutes les émotions (positives comme négatives) qui sont autour de moi. Autant vous dire qu’après une journée de ce type, je suis épuisée physiquement (d’avoir porté tout ce matériel pendant de longues heures) et émotionnellement. J’ai tout pris en pleine figure. Et pourtant je suis extrêmement frustrée parce que je n’ai pas l’impression d’être allée au fond des choses, que ce n’est pas complètement authentique.

 

A l’opposé, je réalise des portraits, surtout individuel. Des portraits personnels, des portraits professionnels, à la demande du client photographié ou à la demande d’un employeur pour l’ensemble des salariés. C’est extrêmement varié, en temps de prise de vue et en approche. Il y a des photographiés qui sont là de leur plein gré, et ceux qui viennent à reculons parce qu’ils y sont obligés. Et je dois réaliser, 1 ou plusieurs portraits avec toute ces conditions. Et je l’avoue, j’adore faire ça. J’ai le sentiment d’être connecté réellement avec chacun d’entre eux, d’avoir un portrait authentique, empli de sincérité et de bienveillance.

Vous allez me dire « pourquoi tu nous soules avec tes mariages si tu adores faire des portraits. Fais des portraits, ne fait plus de mariages et fiche nous la paix ». Oui c’est vrai, mais regardez le titre : (ou presque)

 

Ma démarche en portrait est très particulière, et être face à face avec quelqu’un ne m’effraye pas le moins du monde. J’adore être connecté à l’autre, apercevoir sa véritable personnalité et la faire ressortir en image. Je crée des portraits authentiques et sincères.

Le rapport avec le mariage ? Le voilà. Comment peut on avoir des images authentiques (entendez là sincères puisque c’est ma démarche) si on ne connait pas les gens que l’on photographie. Et ce n’est pas les 2 ou 3 rendez vous préalables qui nous aident énormément. A une époque j’avais mis en place un questionnaire qui me permettait d’approfondir ma connaissance du couple, mais souvent les gens sont très réfractaires à ouvrir leur porte intérieure à un inconnu. Ils ne comprennent pas le rapport avec la photo de mariage. Ils attendent du photographe qu’il immortalise ce que eux ont choisis de montrer de leurs personnalités. Ils ne sont pas toujours prêts à montrer qui ils sont réellement. On reste dans la façade, et le reportage n’est plus authentique ni sincère.

On peut être totalement ok avec ça, et tant mieux, il y a des photographes pour tous les styles et toutes les personnalités.

La finalité de cet article est que l’on continue à me demander des reportages de mariage et souvent j’accepte uniquement pour des personnes que je connais déjà. Des amis, des clients, je ne peux pas leur refuser ça et surtout je les connais déjà. Je l’ai compris, je suis sure à ce moment là d’avoir une approche photographique sincère et authentique, complètement en phase avec ma démarche. Je suis pleinement connectée au couple, je vais au plus précieux, leur sincérité profonde.

On ne se perd plus dans l’apparence, on rit, on respire, on est dans l’essentiel, dans le ressenti, dans l’instant… présent

 

Pour terminer, je vais citer Saint Exupéry :

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »

 

Apprenez à voir avec votre coeur, je suis là pour vous accompagner (même si c’est paradoxal pour un photographe de capter l’invisible pour les yeux).

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Angel

 

Leave A

Comment

Loë
20/06/2018
Chouette article Angel 😊!
Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.